Accueil » Gérez votre Temps » 17 lois du temps pour organiser vos journées comme Tim Ferriss

17 lois du temps pour organiser vos journées comme Tim Ferriss

Sommaire

Les lois du temps

Les lois du temps sont les bases de la gestion du temps. Elles ont été théorisées à travers les siècles par d’illustres amoureux du temps. De ces lois découlent tous les principes de productivité.

La première fois que j’en ai entendu parlé, j’étais assez sceptique. Elles n’étaient pas aussi connues qu’aujourd’hui. Le net ne regorgeait pas d’articles sur elles.

Nous étions en 2010. J’avais pris quelques années auparavant un nouveau poste, celui de responsable bureaux d’études. Et j’avais réellement besoin d’apprendre à m’organiser pour m’en sortir.

C’est dans le livre La semaine de 4 heures de Tim Ferriss que j’ai entendu parlé de ce que je considère comme les 2 lois les plus importantes : la loi de Pareto et celle de Parkinson.

Tim Ferriss expliquait dans son livre comment il avait réinventé sa société de compléments nutritionnels en abusant de la loi de Pareto.

Les lois du temps ont révolutionné ce que je pensais de la gestion du temps. En sortant de mon école d’ingénieurs, je pensais simplement qu’il suffirait que je travaille dur et tard pour m’en sortir comme je l’avais toujours fait.

Mais le monde du travail n’est pas le monde étudiant, la rentabilité de l’entreprise rentre en jeu. Etre performant, c’est devenir rentable pour son entreprise.

Il me fallait donc également réinventer ma façon de travailler.

Ils ont tout donné pour vous apporter les clés qui vous permettront de retrouver votre efficacité.

Envie de lire plus tard ?

Pour retrouver toutes les informations de l’article,
téléchargez l’ebook que j’ai créé pour l’occasion.

Il contient des informations supplémentaires.

L’histoire de Paul

Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, laissez moi vous parler de l’histoire de mon collègue Paul.

En 2012, nous travaillions dans la même entreprise de climatisation. Paul venait de prendre de nouvelles responsabilités, et le directeur lui avait confié un nouveau chantier important.

Paul s’est alors donné corps et âme pour réussir son nouveau projet. Il était dans l’entreprise depuis 2 ans, et c’était un haut potentiel pour la société.

Mais tout ne s’est pas passé comme prévu.

Paul a travaillé sans relâche, ne comptant pas ses heures. Il était sur le pont à 7h du matin, et rentrait vers 20h. Mais cela n’a pas suffit.

Le chantier ne s’est pas déroulé convenablement, et a entraîné des pertes financières pour la société.

Avec le recul, ce n’est pas le temps qui a manqué à Paul. Il travaillait plus de 50 heures par semaine. Mais plutôt une mauvaise gestion du temps.

Paul attaquait 10 sujets dans la journée, sans aboutir sur un seul. Il travaillait sans cesse, et ne faisait jamais de pauses. Il n’arrivait plus à voir où était ses priorités. Il passait du temps sur des tâches non essentielles. Il n’anticipait plus rien. Et chaque catastrophe possible arrivait, et toujours au pire moment.

Paul a été par la suite licencié.

Aujourd’hui encore, son histoire nous a tous marqué au fer rouge, nous, ses anciens collègues, qui n’avons pas su l’aider à l’époque.

Depuis, je m’efforce de me protéger du burn out, en cherchant toujours à optimiser mes journées pour être le plus efficace possible. Les lois du temps m’aident au quotidien.

Pour ne pas me retrouver dans la situation de Paul.

Vous l’aurez compris, la gestion du temps est primordiale. Vous devez connaître et comprendre les lois du temps pour travailler efficacement.

Je ne vais pas vous balancer 14 lois du temps, sans rapport les unes à avec les autres.

Vous devez les voir comme le fil conducteur de votre journée. Ce sera le socle de votre journée productive.

Je vous spoile un peu, pour vous donne envie de lire la suite !

Voici tout d’abord les 6 lois du temps les plus efficaces, celles que vous devez retenir en premier, qui vous aideront à optimiser votre journée.

Loi de Douglas

Plus on a de place dans son bureau, plus on étale ses affaires.

Loi de Pareto

80% des résultats proviennent de 20% de vos activités.

Loi de Murphy

Tout ce qui est susceptible de mal tourner, va mal tourner.

Loi de Parkinson

Plus on a temps pour réaliser une tâche, plus cette tâche prend du temps.

Loi de Carlson

Un travail réalisé sans interruption prend moins de temps et d’énergie que s’il est réalisé en plusieurs fois.

Loi d’Illich

Au-delà d’un certain seuil de travail, l’efficacité humaine décroît voire devient négative.


La loi de Douglas pour garder son bureau rangé (#1)

Mais qui est Douglas ?

Alors là, vous me posez une colle. Car j’ai eu beau écumé le net, trouver qui est Douglas est aussi difficile que de se savoir qui est Satoshi Nakamoto, le créateur des Bitcoin !

Si vous le savez, de grâce, dites le moi en commentaire !

Ton bureau, tu rangeras

Loi de Douglas

Plus on a de place dans son bureau, plus on étale ses affaires.

C’est un des sujets de la productivité où j’ai encore le plus de progrès à faire. J’ai énormément de mal à avoir un bureau toujours en ordre.

J’ai besoin d’avoir des plans en papier, pour bien visualiser les réseaux de clim. Et ce sont des A0 ! Imaginez une dizaine de A0 sur un bureau, et bien, cela prend de la place.

Le souci, c’est que je passe de longues minutes à rechercher des documents, car tout est mélangé ! C’est là ou vous perdez un maximum de temps, et surtout d’énervement !

J’aborde plus longuement ce thème dans mon guide gratuit, que vous pouvez vous procurez sur cette page.

Un logiciel et un livre pour vous aider

Deux ressources, que demandez de plus !

Ah oui, j’ai oublié de vous dire… J’ai le même problème sur le bureau virtuel de mon PC. L’écran est grand, et j’adore le remplir avec tous les fichiers que je télécharge, ou dont j’ai besoin. Mon bureau ressemble donc au ciel étoilé…

Pour m’aider à luter contre cette tendance détestable, j’utilise Fences qui est gratuit.

Il permet d’organiser les icones et fichiers dans des dossiers, comme sur les smartphones. Parfait pour retrouver une parfaite organisation.

La seconde ressource est le livre de Matthieu Desroches qui décrit en 14 étapes comment organiser votre bureau de travail.

Matthieu explique dans son livre comment il s’est débarrassé de tout ce qui était inutile sur son bureau pour créer un espace de travail ultra productif.

Maintenant que votre bureau est bien rangé, sur quoi allez vous travailler ? C’est là que Pareto intervient !


La loi de Pareto pour se concentrer sur l’essentiel (#2)

Pareto, usurpateur de la loi qui porte son nom !

Vifredo Pareto est né en 1848 en France, mais est d’origine italienne. C’est un grand économiste et sociologue. En étudiant les inégalités des revenus en Italie, Vilfredo constata que 80% des richesses en Italie étaient détenues par 20% des italiens.

C’est beaucoup plus tard, à la fin des années 1940, que Joseph Juran, ingénieur dans le contrôle qualité, popularisa malgré lui le principe de Pareto dans son livre Quality Hanbook. Celui cherchait un nom simple et court pour signifier qu’il existe un grand déséquilibre entre le ratio des causes et des effets.

Il utilisa alors le terme de principe de Pareto.

Et cette appellation fut repris massivement par les journalistes et ingénieurs.

Il confessera plus tard en 1960 dans un article The Non-Pareto Principle; Mea Culpa, que ce principe universelle n’aurait pas dû être attribué à Pareto !

Bien qu’il ai parlé de principe de Pareto en parlant uniquement de la distribution inégale des richesses, et pas d’une loi plus global, le mal était fait. Tout le monde repris la formule du principe de Pareto.

Il explique que Pareto n’avait pas formulé de manière universelle cette loi. Juran précise d’ailleurs l’avoir formulé lui même en premier dans son ouvrage ! Il a montré que ce principe touchait des domaines variés comme la gestion des stocks, la gestion des ventes, ou même les salaires dans une entreprise.

La méthode 80-20

Cette formule est tellement universel qu’elle est devenue une loi du temps. Elle se formule ainsi :

Principe de Pareto

80% des résultats proviennent de 20% de vos activités.

Cette loi s’applique dans de nombreux domaines :

  • 20 % des clients qui ramènent 80 % du chiffre d’affaires.
  • 20% de produits généèrent 80% de profit.
  • 20% des salariés produisent 80% de la valeur.
  • 20% de nos activités provoquent 80% de notre bonheur.

Vous devez comprendre qu’un nombre très réduit de facteurs a un effet énorme sur les résultats.

80 % de ce que vous accomplissez dans votre travail résulte de 20 % du temps que vous y consacrez.

Il faut relire cette loi plusieurs fois pour bien la comprendre. Et chaque fois que j’en parle à mes collègues, ils me disent que je me trompe et que c’est l’inverse !

Pourtant, j’ai constaté par moi même que cette loi était pertinente. Elle m’a permis de voir son un nouveau jour mon travail.

Voici ce que j’ai fait (et ce que vous allez faire ensuite).

J’ai passé en revue les type de documents que je devais produire, et je les ai passé à la moulinette. Je me suis par exemple demandé combien je passais de temps à réaliser une fiche technique d’un matériel.

Ensuite, j’ai décomposé cette tâche en plusieurs sous tâches, toujours en me demandant combien je passais de temps.

Et je me suis rendu compte qu’au final, je passais énormément de temps sur la forme et non sur le fond. En 20 minutes, je construisai l’essentiel de mon document. Mais il me fallait 4 fois plus de temps pour finaliser.

Voici donc ce que j’ai fait :

  • j’ai travaillé uniquement sur ma valeur ajoutée en indiquant dans ma fiche uniquement l’essentiel. Je délègue le reste, comme par exemple la diffusion du document, l’envoi papier, etc
  • j’ai réduit le nombre de fiches techniques diffusé pour chaque chantier : certaines n’étaient pas indispensables et non faisaient perdre énormément de temps.

Pour généraliser, vous devez vous concentrer sur l’essentiel, c’est à dire sur les 20% les plus significatif, déléguer ce qui ne l’est pas, et savoir dire non.

Plus généralement, à la fin de votre journée de travail type, demandez vous combien de temps avez vous réellement produit ? Sur 7 h de travail, vous allez vous rendre compte que vous avez seulement produit quelques heures. Le reste du temps, vous n’avez pas été efficace.

Le livre : le Principe 80/20 de Richard Koch

Pour découvrir plus en profondeur ce principe, je peux vous conseiller la lecture du best seller de Richard Koch depuis plus 20 ans : Le principe 80/20. Il a d’ailleurs fait l’objet d’une nouvelle édition avec l’ajout de 4 chapitres en 2018 pour les 20 ans du livre. C’est un classique de la gestion en entreprise.

Je vous conseille de regarder cette vidéo qui résume le livre du Principe 80/20.

Maintenant que vous avez fixé vos priorités, il est temps de planifier…tout en tenant compte des imprévus !


La loi de Murphy pour anticiper le pire (#3)

Le tacle d’Edward Murphy à l’origine de sa loi

Edward Murphy est un ingénieur aérospatiale américain né en 1918. C’est à la fin des années 40 que Edward Murphy formula sans le vouloir une des lois du temps !

Il travaillait alors sur des tests de tolérance humaine à la décélération.

Mais il semblait y avoir un problème car les capteurs n’enregistraient aucune force. Après vérification, un technicien avait monté ceux ci à l’envers !

C’est alors que Murphy ne put s’empêcher de piquer son collègue en disant :

Si ce gars à la moindre possibilité de faire une erreur, il la fera.

Cette petite phrase arrogante de Murphy est devenue une blague entre collègues, et s’est répandu petit à petit dans l’industrie. La formulation était devenue : Si cela peut mal se passer, cela arrivera !

Je suis sûr que vous connaissez l’extrapolation de cette loi : celle de l’emmerdement maximum ! Si une catastrophe doit arriver, elle arrivera au pire moment. C’est exactement ce qui est arrivé à Paul sur son chantier.

J’ai moi aussi déjà connu ça à de multiples reprises sur mes chantiers. Juste un exemple : nous commandons très en retard des machines, et c’est à ce moment que la chaîne de production connait une panne, augmentant encore le retard !

Ou le coronavirus survient au moment où le stock des masques en France est à son plus bas…

L’emmerdement maximum

Loi de Murphy

Tout ce qui est susceptible de mal tourner, va mal tourner. 

La connaissance de cette loi est essentielle pour bien planifier !

Combien de fois je me suis fait avoir ? des dizaines et des dizaines.

Lorsque je réalise un planning de réalisation des études, je suis toujours très optimiste. Je pense qu’il va me falloir 3 mois, mais il m’en faudra 5 au final.

Ce que mon planning ne contient pas, ce sont les imprévus !

Lorsque l’on planifie une journée, il est toujours préférable de remplir 60 % de sa journée seulement, pour pouvoir gérer les imprévus.

Faites de même lorsque vous planifiez un projet. Imaginez le pire qui peut se produire, et anticipez le.

Toggl pour chronométrer vos tâches

Vous pouvez utiliser Toggl pour mieux vous rendre compte des imprévus au cours de votre journée. Il s’agit d’un chronomètre qui enregistre le temps que vous passez sur chaque tâche.

Vous pouvez par exemple regrouper vos tâches de cette manière :

  • répondre à vos mails,
  • travailler sur projet 1,
  • travailler sur projet 2;
  • réunion,
  • passer vos appels.

A la fin de la journée, si vous êtes resté 7h au bureau, mais que le chronomètre n’indique que 5h, et bien c’est que vous n’avez pas été productif 2h !

Maintenant que vous connaissez la loi de Murphy, vous allez pouvoir planifier.


La loi de Parkinson pour des délais efficaces (#4)

Qui est Cyril Northcote Parkinson ?

Cyril Northcote Parkinson est un historien britanique né en 1909, qui formule la thérorie suivant : Le travail se dilate de manière à remplir le temps disponible pour sa réalisation. Il décrit cette formule la première fois dans un article publié dans The Economist en 1955.

Cette idée lui est venu en regardant le travail des fonctionnaires dans une administration. Le loi de Parkinson prédit à l’origine l’augmentation sans fin du nombre de fonctionnaires, indépendamment de la quantité de travail.

Nous avons horreur du vide

Loi de Parkinson

Plus on a temps pour réaliser une tâche, plus cette tâche prend du temps.

Cette loi est terriblement efficace si vous êtes manager par exemple. J’ai des techniciens d’études dans mon équipe et je suis donc amené à leur donner du travail régulièrement.

Une fois que j’ai décrit ce que j’attendais, et que je suis certain que mon collègue a compris ce que j’attends de lui, je lui donne un délai.

Et c’est là que tout se joue.

Je vous donne un exemple. Mon collègue Pierre doit réaliser un plan de réseaux pour un chantier.

Intuitivement, Pierre a une idée du temps qu’il va mettre : il pense qu’une semaine devrait lui suffire.

Si je donne 1 semaine de délai à Pierre, comme le délai correspond à l’idée qu’il s’était donné, le travail mettra 1 semaine, plus 1 journée d’imprévus.

Si je donne 2 semaines de délai, Pierre va d’abord être surpris, mais ne va rien dire. Il va ensuite penser que j’attends une très grande qualité de travail, avec beaucoup de détails. Pierre mettre donc 2 semaines pour réaliser ce que je lui demande. Au final, j’aurai patienté une semaine de plus, pour finalement avoir des détails qui ne m’intéressaient pas.

D’ailleurs au bout d’une semaine, Pierre avait réalisé la majeure partie du travail, mais comme le délai était de 2 semaines, il a fignolé, et a pris son temps.

A l’inverse, si j’avais donné 3 jours de délais à Pierre, celui ci aurait été challengé. Il aurait travaillé plus vite, ne se serait pas perdu dans les détails, et aurait fini en 3 jours, plus 1 jour d’imprévu et de réglages avec moi. J’aurai donc eu le plan 1 jour avant.

La clé est donc de définir pour chaque tâche quelle est la durée optimale, en jouant sur le curseur qualité/temps. Vous devez également faire des points réguliers avec votre équipe pour suivre l’avancement des projets.

Une application pour vous aider à utiliser Parkinson

Vous pouvez utiliser un outil très simple comme Google Tasks qui est intégré à Gmail. Il vous permet de créer une une to do list avec des délais.

Je vous recommande plutôt Trello pour attribuer des tâches et délais à une équipe.

Maintenant que vous êtes lancé sur votre travail, pour être efficace, découvrez la loi de Carlson.


La loi de Carlson pour limiter les interruptions (#5)

Sune Carlson étudiait le travail des managers

Sune Carlson est un économiste suédois né en 1909. Dans les années 50, en étudiant le travail des managers, il s’est rendu compte que ceux ci étaient dérangés toutes les 20 minutes. Ceux ci étaient moins productifs car ils étaient sans cesse interrompus dans leur travail.

A travers ses recherches, il formula le concept qu’une personne est plus productive si elle travaille sans interruption.

Les voleurs de temps

Loi de Carlson

Un travail réalisé sans interruption prend moins de temps et d’énergie que s’il est réalisé en plusieurs fois.

Pour limiter les interruptions, vous devez vous protéger des voleurs de temps. Je vous explique comment faire dans cet article.

Cette loi du temps est essentielle pour devenir plus efficace. Vous pouvez la mettre en pratiques de plusieurs manières. En voici quelques unes.

Nous recevons des dizaines de mails chaque jour, certains avec la mention Urgent en objet. Il est alors tentant de toujours avoir sa boite mail ouverte, et de répondre au fil de l’eau.

Pourtant, cette pratique est largement contre productive. Vous serez dérangés des dizaines de fois dans la journée par l’arrivée des mails, et vous aurez besoin de plusieurs minutes pour vous reconcentrer.

Préférez ouvrir 3 fois votre boite mail par jour, et désactivez les notifications des mails.

Je vous recommande aussi de grouper vos tâches par type, pour travailler en séquence. Décidez par exemple de passer tous vos coups de téléphones en fin de matinée. Si vous savez que vous allez envoyer 3 courriers dans la journée, groupez ces envois.

La méthode Inbox zero pour gérer les mails

Dans mon guide gratuit, je vous explique pas à pas la méthode Inbox Zero qui vous aide à décharger votre boite mail qui déborde !

Maintenant que je vous ai convaincu qu’il ne fallait pas vous interrompre, je vous conseille de…faire des pauses !


La loi d’Illich pour comprendre la nécessité de faire des pauses (#6)

Ivan Illich s’appuie sur une théorie datant de 1768

Ivan Illich est un penseur autrichien né en 1926, surtout connu pour ses travaux en matière d’éducation. A travers son livre “Une société sans école”, il critique la système éducatif, en faisant la promotion de l’auto apprentissage.

Mais son nom perdure aujourd’hui pour la loi qui a gardé son nom. C’est en effet le premier qui a remarqué qu’une loi dite des rendements décroissants s’appliquait aussi à l’activité humaine !

Mais son nom perdure aujourd’hui pour la loi qui a gardé son nom. C’est en effet le premier qui a remarqué qu’une loi dite des rendements décroissants s’appliquait aussi à l’activité humaine !

C’est en 1768 que Turgot énnonce la loi des rendements décroissants. Il constata que la récolte de blés était plus abondante après avoir labouré plusieurs fois.

Mais au bout d’un certain temps, on approche d’une limite où tout travail supplémentaire n’entraîne qu’un résultat minime, pas à la hauteur du travail fournie. Le rendement peut même par la suite devenir négatif.

En 1980, Illich se servit de cette loi, et considérait qu’il en était de même pour l’homme. Il était alors professeur à l’Université d’Etat de Pennsylvanie. Après un certain nombre d’heures de travail, la productivité du temps passé diminue d’abord et devient ensuite négative.

La loi d’Illich pour comprendre qu’il faut faire des pauses

Loi d’Illich

Au-delà d’un certain seuil de travail, l’efficacité humaine décroît voire devient négative.

Prenons un exemple. Plus jeune (beaucoup…) j’ai travaillé dans une entreprise qui réalisait des compteurs d’eau. C’est pendant mon stage de 1ère année d’école d’ingénieurs que je découvris le difficile travail à la chaîne.

Chaque jour, je devais assembler quelques pièces ensemble pour constituer un compteur. J’étais à un poste de travail parfaitement optimisé, où chaque position des machines avaient été pensés, dans le but de produire toujours plus.

Pris au jeu, je m’étais mis en tête de dépasser les 500 compteurs d’eau montés par jour. Je décidais donc de rogner sur mes pauses.

Mais, j’avais deux coups de barre, le premier vers 10h, le second après la pause de midi, qui m’empêchait d’atteindre mon objectif.

En étudiant, heure par heure ma production de compteurs, j’observais que j’avais de sérieux décrochage pendant mes deux coups de barre. Je produisais deux fois moins que pendant les heures ou j’étais en forme.

C’est à ce moment que la loi d’Illich, dont j’ignorai l’existence à l’époque, intervient.

Résigné, je décidais de faire mes pauses comme tout le monde, ne pensant plus à mon objectif. Mais, à mon étonnement, j’étais devenu productif tout au long de la journée grâce à ces pauses, et jc’est comme ça que j’ai dépassé mon objectif !

La méthode Pomodoro pour se souvenir d’Illich

Revenons à vous.

Vous avez une journée pour réaliser un projet. Votre patron l’attend ce soir, vous ne voulez pas le décevoir. Pour bien vous concentrer, vous pouvez utiliser la méthode Pomodoro (cliquez pour lire l’explication détaillée).

Il suffit de lancer le chronomètre sur 25 minutes, et de travailler pendant cette durée sans s’arrêter. Ensuite vous pouvez prendre 5 minutes de pauses, et recommencer un cycle de 25 minutes.

Vous pouvez utiliser l’application Forest sur iphone et android pour pratiquer la méthode Pomodoro. Motivation ultime, si vous utilisez l’application sérieusement, de véritables arbres seront plantés !


Les 6 lois du temps que je vous ai présenté sont à mon sens des fondations très solides pour vous permettre de passer des journées productives.

Si vous êtes curieux de découvrir 10 autres lois du temps, et une personnelle, lisez la suite ! Dans la suite de l’article, je vous cite simplement les autres lois.

Si vous voulez lire toutes mes explications, elles sont dans l’ebook, disponible dans la Bibliothèque Privée du blog. Un simple mail suffit pour avoir accès gratuitement :

L’article complet

Pour retrouver toutes les informations de l’article,
téléchargez l’ebook que j’ai créé pour l’occasion.

Il contient des informations supplémentaires.


La loi de Laborit (#7)

Henri Laborit est un médecin chirugien et neurobiologique français né en 1914. Dans son livre Eloge de la fuite paru en 1976, il écrit :

Ceux qui nient ne pas avoir comme motivation fondamentale la recherche du plaisir, sont des inconscients.

Loi de Swoboda-Fliess-Teltscher (#8)

Hermann Swoboda, Wilhem Fliess et Alfred Teltscher ont popularisé les rythmes biologiques dans les années 70.

Nous ne sommes pas efficaces de la même manière suivant les moments de la journée.

La loi de Kotter (#9)

John Kooter, né en 1948, est professeur à la Harvard Business School et a écrit un livre devenu best seller : Leading Change. Il invite à se fixer des objectifs court terme pour éviter de se décourager rapidement.

La loi de Kotter s’énnonce ainsi :

Les meilleurs changements commencent par des résultats immédiats.

Loi de Brooks (#10)

Frederick Brooks, né en 1931, est ingénieur en logiciel. Selon son observation dans le domaine de la production de logiciels informatiques :

Ajouter des personnes à un projet en retard accroît son retard.

Loi de Taylor (#11)

Frederick Winslow Taylor, né en 1856 est un ingénieur américain, inventeur du Taylorisme, ce qu’il appelait lui l’organisation scientifique du travail.

La loi de Taylor dit donc :

L’ordre dans lequel nous effectuons une série de tâches influe directement sur le temps qu’elles nous prennent.

Loi de l’Ecclesiaste (#12)

Cette loi du temps fait référence à l’un des livres de l’Ancien testament, l’Ecclésiaste : il existe un temps pour chaque chose sous les cieux.

Ce que l’on pourrait transcrire ainsi :

Il y a un moment pour tout et un temps pour chaque chose.

Loi de Hofstadter (#13)

Douglas Hofstadter, universitaire américain né en 1945, formule la loi suivante :

Les choses prennent plus de temps que prévu, même en tenant compte de la loi de Hofstadter !

Loi de Fraisse (#14)

Paul Fraisse est un psychologue français né en 1911, connu pour ses travaux sur la perception du temps. Voici sa loi :

Une heure n’est pas toujours égale à une heure.

Loi de Talleyrand (#15)

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord est un homme d’État et diplomate français, né en 1754 à Paris. On lui doit cette formule :

Quand c’est urgent, c’est déjà trop tard.

Loi de Churchill (#16)

Sir Winston Leonard Spencer-Churchill, né en 1874, sera premier ministre du Royaume-Uni de 1940 à 1945 où son action sera décisive pendant la seconde guerre mondiale. Il disait :

Hâtons nous lentement.

Loi de Journée Productive (#17)

C’est une loi à laquelle je crois énormément, qui vient de ma propre expérience. Vous vous souvenez de mon collègue Paul ?

Et bien dans la journée, il avait souvent l’habitude de dire qu’il avait le temps, car il n’avait pas d’heure pour rentrer. Célibataire à l’époque, et sans enfant, il n’avait aucune contrainte d’horaire.

Ce n’était pas un problème pour lui d’arriver tôt le matin, et partir à 20h, voir 21h. Cet état d’esprit de ne le mettait pas dans un sentiment d’urgence. Il n’était pas pressé dans la journée, car il savait qu’il pouvait partir très tard en cas de besoin.

Il ne se mettait donc pas la pression dans la rapidité d’exécution de ces tâches, et au final il n’était pas efficace.

A partir de cette observation, j’en suis arrivé à la réflexion que commencer sa journée en s’imposant une heure de départ était particulièrement efficace.

J’utilise cette loi avec un technicien d’études, qui démarre dans la vie active, n’a pas de contrainte, et donc reste souvent plus tard que moi. Ce qui est un problème selon moi.

Je lui impose donc une horaire maximale pour le mettre dans une situation où il doit aller plus vite, et ne pas perdre du temps sur des détails. Il dépasse encore l’heure que l’on s’était fixé ensemble, mais il progresse dans la gestion de son temps.

En conclusion, retenez donc ceci :

Démarrez votre journée de travail en vous imposant une heure de départ.


Si l’article vous a plu, merci de le noter 5 étoiles (en haut de l’article).

Quel loi du temps vous parait la plus utile ? Dites moi en commentaire !

L’article complet

Pour retrouver toutes les informations de l’article,
téléchargez l’ebook que j’ai créé pour l’occasion.

Il contient des informations supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *