Comment on travaillait avant
Boostez votre Productivité

Vous travaillez en open space ? 3 habitudes pour ne pas devenir fou !

Travailler dans les années 70 VS Aujourd’hui

Mon père est rentré dans la vie active dans les années 70. Il était cadre, et a travaillé toute sa vie dans un bureau.

J’ai commencé ma carrière dans les années 2000, 30 ans plus tard, dans un bureau également. La situation était déjà très différente et cela ne s’est pas arrangé !

Qu’est ce qui a changé ?

Comment on travaillait avant

Mon père travaillait dans un bureau fermé. Je travaille dans un open space.

Il avait un téléphone fixe, qui sonnait 5 fois dans la journée. J’ai 2 téléphones portables, un pro et un perso, qui sonnent 20 fois dans la journée. Je passe 1h30 au téléphone chaque jour.

Il recevait parfois des fax. Je reçois 50 mails par jour, et j’en écris 10.

Mon père pouvait entendre… le silence. J’entends mes collègues qui racontent leur week end, parlent de leur soucis, voir s’engueulent au téléphone avec les clients !

Il était dérangé rarement dans sa journée. Il fallait frapper à la porte de son bureau pour le voir.

productivité en open space
3 habitudes pour mieux travailler en open space !

Nous sommes constamment dérangés !

La chercheuse Gloria Mark a estimé que nous sommes interrompus toutes les 11 minutes dans notre travail.

Et devinez combien de temps il nous faut pour revenir à notre tâche après cette interruption selon la même chercheuse : 25 minutes.

Cet environnement numérique contribue à alourdir notre charge mentale. Vous vivez sûrement la même situation dans votre travail. J’ai peu de chance de me tromper.

99 % des employés travaillant dans un open space affirment être très régulièrement distraits (étude réalisée par Poly).

Vous avez un doute ? Posez vous la question suivante :

Avez-vous le sentiment d’avoir réalisé ce que vous vouliez à la fin de la journée ? Si la réponse est non, c’est que vous avez besoin de lire la suite !

Voici les 3 étapes qui vous permettront d’alléger votre charge mentale, et de gagner en sérénité.

La règle du 90/90/1

On démarre souvent la journée par ouvrir sa boite mail, passer d’un site web à un autre, sans véritable feuille de route.

Pour vous concentrer sur une seule tâche, appliquer cette règle de Robin Sharma, (auteur et conférencier) très simple à mémoriser et à appliquer : le 90/90/1.

Elle va devenir votre habitude numéro 1.

Passez les 90 prochains jours à consacrer les 90 premières minutes de votre journée de travail sur votre tâche la plus importante.

Robin Sharma

Je vous conseille de définir cette tâche la veille, avant de quitter votre job. Une fois arrivé au bureau, vous serez tout de suite productif.

Noter la tâche la plus importante de la journée

Vous allez vous focaliser dessus, et oublier les fausses urgences qui vous font perdre votre concentration.

Au bout de cette heure et demie, imaginez la satisfaction que vous allez retirer du travail effectué. Vous allez avoir l’impression que vous avez fini la journée. La pression va retomber et vous allez être moins stressé pour la suite de la journée.

Mais avant de pouvoir travailler 90 minutes d’affilée sans être interrompu, il va falloir vous créer un environnement idéal.

Entrez dans une bulle de concentration pour atteindre le flow.

C’est assez magique. Portez un casque, c’est comme fermer la porte de son bureau. Vos collègues comprennent que vous avez besoin de calme, et qu’il ne faut pas vous déranger.

Vous pouvez par exemple utiliser le site web Noisli, très minimaliste dans sa forme. Il permet d’écouter des sons comme la pluie qui tombe, l’orage, le vent, etc.

Vous pouvez même cumuler les sons pour vous créer le combo qui vous convient. Mieux encore, déclenchez sur le site le timer, en le réglant sur 90 minutes.

J’écris cet article en écoutant la pluie tomber. Cela me propulse 30 ans en arrière dans ma chambre d’enfant ! J’adorai m’endormir en écoutant la pluie tomber sur le velux !

Trouver le son qui vous détendra le plus, en faisant appel à vos souvenirs par exemple.

Cette bulle de concentration intense devrait vous permettre d’atteindre le flow. Quand on réussit à se concentrer à 100 % sur une tâche, non seulement on devient très performant, mais on finit par éprouver une sensation de joie.

Dans cet état, la perception du temps n’existe plus. Cela vous est sans doute déjà arrivé. Vous êtes tellement absorbé par ce que vous faites que vous n’avez pas vu le temps passé.

Encore faut il ne pas être dérangé par ses voisins !

Dites Non à vos collègues (avant de leur hurler dessus)

Malgré votre bulle, vous aurez toujours des collègues chronophages.

Tout d’abord, avant de mettre votre casque, expliquez à vos voisins sur quoi vous allez travailler. Certains comprendront d’eux même qu’il ne faut pas vous déranger.

Comment survivre dans un open space ?

Mais si quelqu’un s’approche de vous pour vous demander quelque chose, dites lui gentiment que vous souhaitez terminer ce que vous êtes en train de faire.

Et proposez lui de venir vous même le voir. Vous en profiterez pour faire une pause, une fois votre tâche accomplie.

Mais si vous avez un collègue qui insiste, il va falloir être plus ferme. Coupez le dans son élan, en l’interrompant après avoir levé la main.

Une fois arrêté, dites lui fermement que vous devez impérativement rendre votre dossier ce matin.

Alors certes, ce n’est pas simple à dire. Mais pensez que si vous ne le faites pas, c’est vous qui serez pénalisé !

Envie de mettre en place ces conseils ?

Cet article participe à l’événement 3 habitudes pour être zen au quotidien du blog Habitudes Zen.

Pour mettre en place ces nouvelles habitudes, ce blog explique en 8 étapes comment le faire !

Et si vraiment vous ne supportez plus l’ambiance de l’open space, racontez moi vos anecdotes pour faire redescendre la pression !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *